Numéro
J. Phys. III France
Volume 3, Numéro 6, June 1993
Page(s) 1057 - 1064
DOI https://doi.org/10.1051/jp3:1993182
DOI: 10.1051/jp3:1993182
J. Phys. III France 3 (1993) 1057-1064

Sur les différentes techniques de validation de la méthode de l'onde thermique

A. Cherifi and J. Santana

Laboratoire d'Electrotechnique de Montpellier, Université des Sciences et Techniques du Languedoc, Place Eugène Bataillon, 34095 Montpellier Cedex 2, France

(Reçu le 22 mai 1992, révisé le 2 novembre 1992, accepté le 13 novembre 1992)

Abstract
The measurement of space charge location in insulating material is necessary to know phenomenon which are important such as the breakdown. In this article, we show the precision and the reliability of the thermal step method by using some validations. The experimental validation consists in putting, between two insulating slabs of unknow thickness, a plane of charges realized by an aluminium sheet which has been submitted to a high tension before the measure. The experiment holds in the order to determine charges and to deduce the thickness of each slab. We valid the numerical treatments by simulations ; by using a known distribution of charge, we calcul the current; from this current we determine the new distribution of charge which is compared to the first one. We valid also the thermal step method by using two different numerical treatments (by Fourier and by derivation) which are applied to an experimental current.

Résumé
La mesure des charges d'espace dans les isolants synthétiques est une nécessité si l'on veut étendre nos connaissances sur ces matériaux et sur des phénomènes importants tel que le claquage. Dans cet article, nous montrons la précision et la fiabilité de la méthode de l'onde thermique en mettant en valeur un ensemble de validations. La validation expérimentale consiste à placer entre deux plaques isolantes déchargées, d'épaisseurs inconnues, une feuille d'aluminium portée à un potentiel connu avant la mesure. Il s'agit de mesurer ces charges et d'en déduire ainsi les épaisseurs de chaque échantillon. Nous validons les traitements numériques par des simulations. En partant d'une distribution de charge connue, on calcule le courant correspondant, puis on en déduit le champ électrique et la charge d'espace issus de ce courant que l'on compare aux distributions originales. Enfin la comparaison de résultats obtenus à partir d'un courant experimental traité par deux méthodes numériques différentes (par séries de Fourier et par dérivation) vient conclure cette étude.



© Les Editions de Physique 1993