Numéro
J. Phys. III France
Volume 5, Numéro 6, June 1995
Page(s) 647 - 659
DOI https://doi.org/10.1051/jp3:1995152
DOI: 10.1051/jp3:1995152
J. Phys. III France 5 (1995) 647-659

Lévitation magnétique par association d'aimants permanents et de supraconducteurs à haute température critique

P. Hiebel1, P. Tixador1 and X. Chaud2

1  L.E.G - C.N.R.S / C.R.T.B.T, B.P. 166, 38042 Grenoble Cedex 09, France
2  E.P.M. Matformag, B.P. 166, 38042 Grenoble Cedex 09, France

(Reçu le 1 juillet 1994, révisé le 19 décembre 1994, accepté le 7 février 1995)

Abstract
Since their discovery in the years 1986/87, the high critical temperature superconductors have reached nowadays performances interesting enough to conceive passive magnetic bearings and suspensions which would combined permanent magnets and naturally stable superconducting pellets. After underlining the principal factors that affect the superconductormagnet interaction, different experimental results are given about vertical and axial forces with some stiffness values. The magnetization curve of a superconductor help to understand the hysteretic behavior of the force as a function of the distance between superconductor and magnet. So called simple and hybrid structures of superconducting magnetic suspension are presented. Finally simple numerical simulations allow to draw some interesting conclusions about both geometry and best fitting structure of permanent magnets.

Résumé
Depuis leur découverte dans les années 1986/87, les supraconducteurs à haute température critique ont désormais atteint des performances intéressantes et rendent envisageables des paliers et suspensions magnétiques passives associant aimants permanents et pastilles supraconductrices naturellement stables. Après avoir indiqué les termes importants influençant l'interaction supraconducteur - aimant, différents relevés expérimentaux sont donnés pour les forces verticales et transversales avec quelques valeurs de raideurs. La courbe d'aimantation d'un supraconducteur permet de comprendre le comportement hystérétique de la force en fonction de la distance supraconducteur-aimant. Les structures dites simple et hybride des suspensions magnétiques supraconductrices sont présentées. Enfin quelques simulations numériques simples permettent de dégager quelques conclusions intéressantes quant aux géométries respectives et aux structures d'aimants permanents les mieux adaptées.



© Les Editions de Physique 1995